À la recherche d’une cote faisant autorité pour les transactions des matériels d’occasion

Réelle cote ou simple baromètre pour l’établissement de la valeur d’un matériel d’occasion ?

Lorsqu’un professionnel cherche à se séparer de son engin de TP, il est rarement ébloui par la générosité de l'offre de reprise que lui concède un concessionnaire ou un négociant. C'est parce que ce dernier se réfère à la cote de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) qui est traditionnellement moins généreuse que celle calculée par un expert qui a une parfaite connaissance du marché de l’occasion. Cependant, dans le cadre du règlement de certains litiges, la cote des matériels est un outil indispensable aux experts du secteur, experts sollicités par le secteur privé ou par la justice.

Les valeurs de cotation, indexées sur la valeur à neuf "catalogue" communiquée à la FNTP par les fournisseurs de matériels, sont déterminées à partir de formules de dépréciation propres à chaque catégorie de matériel. Tous les matériels n'étant pas utilisés de manière identique, il convient d'ajuster ces valeurs pour tenir compte pour chaque engin : de son état réel (mécanique, équipements, présentation), du nombre d’heures effectuées depuis sa première mise en service par rapport à la moyenne retenue pour la valorisation standard, et des conditions de travail antérieures. La Fédération nationale des travaux publics délivre donc bien une « cote » théorique des matériels d’occasion, permettant de déterminer une valeur commerciale des matériels.

 

À la recherche d’une cote faisant autorité pour les transactions des matériels d’occasion.

La cote émise par la Fédération nationale des travaux publics est indispensable aux experts chargés d’évaluer la valeur des engins de TP. Évidemment, l’existence d’un tel outil ne dispense pas ces professionnels de s’appuyer sur leur solide expérience pour évaluer votre matériel. La cote FNTP peut comporter des lacunes avec des matériels spécifiques ou lorsque les matériels sont trop anciens. Leur évaluation suppose, dès lors, une connaissance fine du marché. Chez CODIMATRA nous avons cette valeur ajoutée. Notre connaissance du marché français et du marché international nous procure cette grande précision dans nos propositions de reprise ou de vente de matériel TP. De plus, nos experts fondent leurs cotations sur des éléments tangibles : âge, nombre d’heures de travail au compteur, équipements, entretien, numéro de série… On ne le sait que trop bien, même de bonne foi, un propriétaire aura plutôt tendance à surévaluer sa machine pour laquelle il peut nourrir un certain attachement.