D'abord baptisée « Intermat » en 1988, l'exposition « Paris, France », a été conçue à l'origine comme une plateforme pour les acteurs du BTP, non seulement en France mais aussi dans toute l'Europe et au-delà. Tous les trois ans depuis lors, « Intermat » s'est forgé une réputation de salon international réunissant des professionnels de la construction du monde entier.

L'exposition accueille actuellement environ 1 500 exposants de 40 pays et le salon le plus récent en 2015 a attiré 183 000 visiteurs de 167 pays.

À mesure que les conditions économiques, sociales et environnementales évoluent et que les comportements et les attentes des citoyens changent, l'industrie de la construction et des travaux publiques doit continuer à atteindre des objectifs de développement ambitieux. En fournissant les outils, les clefs d'apprentissage et les occasions de réseautage au sein de l'industrie, le salon vise à aider les secteurs de la construction et de l'infrastructure à réagir efficacement à ces changements sur le marché.

Sous l’impulsion d’Isabelle Alfano, Intermat veut miser sur l’innovation pour répondre aux enjeux de la digitalisation du secteur

Sous la bannière du renouvellement, Isabelle Alfano a apporté d'importantes modifications à ce nouvel opus d’Intermat.

Son premier choix est d'aborder le marché différemment en mettant davantage l'accent sur la région EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), afin d'attirer un plus grand nombre de visiteurs de ces zones.

Les conférences de presse ont laissé la place à des rencontres avec l'industrie. L’idée est d’apporter des solutions concrètes à la demande des acteurs du secteur.

Nous avons également des orateurs, lors de ces événements, qui donnent du contenu et de la perspective à ces différents pays, en expliquant ce que sera le marché dans les années à venir.

Autre changement dans l'organisation du salon : en vue de créer des pôles d'expertise distincts, l'exposition a été divisée en quatre activités différentes – terrassement/démolition ; routes, minéraux /fondations ; levage, manutention/transport ; et bâtiment/béton. Cela devrait permettre de faciliter la navigation des visiteurs dans l'exposition, car ils seront en mesure d'identifier clairement les domaines qui les intéressent. Cela s'est également répercuté sur la manière dont le salon a été promu, une approche ciblée a été adoptée, en s'adressant séparément à chaque sous-secteur particulier.

Intermat 2018 arrive au bon moment, en pleine reprise du secteur en Europe et dans le monde.

Les indicateurs en France sont bons en ce moment, avec le Projet Grand Paris, et les Jeux Olympiques confirmés pour 2024. En 2018, il sera trop tôt pour voir l'impact des Jeux Olympiques, mais cela ne manquera pas de créer une atmosphère positive, en encourageant les entreprises à venir.

Le prochain salon « Intermat » aura lieu à Paris, du 23 au 28 avril 2018.

D’ici quelques mois, les passionnés d’engins, les opérateurs, les entreprises de travaux, les loueurs, distributeurs et autres professionnels de la construction pourront retrouver le plus grand salon des machines de chantier de France.

En attendant avril 2018, on vous laisse découvrir notre société Codimatra !